Vous voulez vous lancer et commencer à créer du contenu vidéo, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Pas de panique : dans cet article, nous recensons les meilleurs tutoriels de production vidéo, pour que vous puissiez, vous aussi, vous lancer dans la création de superbes vidéos.

Le processus de production d’une vidéo peut être compliqué, et la quantité d’informations disponibles sur la question peut s’avérer être plus déroutante qu’utile. C’est pourquoi nous avons fait le tri à votre place. Gardez cette liste sous la main et découvrez, au fur et à mesure des tutoriels, les différentes étapes nécessaires à la réalisation d’une vidéo. Une fois que vous aurez vu tous ces tutoriels de production vidéo, vous aurez acquis de solides connaissances dans ce domaine, ce qui vous permettra de créer vos propres petits films.

1. Vocabulaire vidéo de base
2. Pré-Production
– Planification
– Mise en place du calendrier
– Constitution d’une équipe
– Écriture du script
– Storyboard
– Acteurs et casting
– Lieux de tournage
– Répétitions
3. Production
– Conseils généraux
– Calendrier de tournage
– Caméra
– Lumières
– Son
4. Post-Production
5. Distribution et marketing

1. Vocabulaire vidéo de base

Impossible de produire des vidéos sans connaître le jargon. Commencez par vous familiariser avec les termes spécifiques de ce domaine d’activité, notamment pour être bien au clair sur les rôles de chacun. Cela vous permettra de gagner du temps par la suite.

Voici un tuto très rapide de 8 minutes qui met en lumière tout le vocabulaire essentiel de la profession !


via Alfie Vaughan

2. Pré-Production

Planification

Vous ne partiriez pas traverser l’Atlantique sur un voilier sans avoir une bonne carte de navigation. Il en va de même pour la production de vidéo : impossible de produire sans planifier. On commence en général par créer un gros classeur de pré-production (ou « pré-prod »), contenant différentes sous-catégories : personnel, script, story-board, acteurs, lieux de tournage, références artistiques, calendrier, crew/équipe et postproduction. Bien entendu, ce « classeur » peut-être réel ou numérique mais, quoi qu’il en soit, ne sautez pas cette étape. Pensez aussi à donner un exemplaire de ce fameux classeur aux membres clés de votre équipe. Cela vous permettra d’éviter le micromanagement, étant donné que tout le monde sera bien au courant de ce que vous essayez de réaliser et de ce que chacun doit faire pour y parvenir.

Ce tutoriel propose une liste de toutes les choses auxquelles penser pour s’organiser pour produire une vidéo commerciale. Vous aurez donc peut-être plus d’informations que nécessaire.


via Leveling Up with Eric Siu

Mise en place du calendrier

Sur un bateau, mieux vaut atteindre sa destination avant d’avoir épuisé toutes ses ressources. Et c’est exactement la même chose pour produire une vidéo : si vous ne respectez pas votre calendrier, votre production tout entière pourrait bien courir à sa perte.

Servez-vous d’un calendrier pour garder une vue d’ensemble sur le processus de production total, jusqu’à la distribution de votre vidéo. Cela permet aussi de fournir à tout le monde une vue d’ensemble sur les deadlines des uns et des autres.

Voici une très bonne vidéo sur le sujet. Certes, ce n’est pas très captivant, mais cela vous sera très utile.


via Justin Brown – Primal Video

Constitution d’une équipe

Votre équipe est constituée de toutes les personnes que vous avez engagées (bénévoles inclus) pour réaliser votre vidéo. Si vous avez vraiment besoin de quelqu’un pour telle ou telle mission, embauchez-le. Sinon, passez-vous-en. Si vous avez une bonne stratégie en place, il vaut mieux avoir une équipe plus petite, qui ira du coup plus vite. 

Si vous comptez faire appel à une agence de production, sachez qu’ils essaieront peut-être de vous faire croire que vous avez besoin de plus de personnes que réellement nécessaire. Ne vous laissez pas faire et décidez vous-même de ce qui est vraiment important avant même de contacter une agence. Si vous avez de l’argent immédiatement disponible, mettez une annonce et embauchez vous-même. Sinon, regardez ce tuto :


via D4Darious

Écriture du script

Le texte que vous avez écrit avec tous les détails des dialogues, des actions, et des lieux de tournage de votre vidéo s’appelle un « script ». Le script ne se limite pas aux dialogues (par exemple, les émissions de cuisine ont elles aussi des scripts qui décrivent simplement ce qu’il se passe). On y trouve ainsi tous les détails des scènes à tourner. Un bon script décrit tout d’abord l’état émotionnel de votre audience, puis livre ensuite les informations que vous souhaitez leur faire passer.

Voici un tutoriel qui vous aidera à rédiger votre script :


via GrowthLab

Investir du temps pour rédiger un bon script peut ensuite vous faire gagner du temps. Croyez-le ou non, il est tout à fait possible de réaliser une superbe vidéo avec des bonhommes allumettes et une voix off. Pas convaincu ? Voyez par vous-même :


via Thames Valley Police

Storyboard

La vidéo est un média visuel. Avoir un script n’est donc pas suffisant. Dans l’idéal, vous aurez un storyboard pour chaque prise de vue de votre vidéo, c’est-à-dire un dessin dans un carré, représentant ce que la caméra voit. Pensez-y comme à la version bande dessinée de votre vidéo. C’est particulièrement utile pour décrire ce que vous voulez créer aux membres de votre équipe et ce, à chaque étape de la production. Et vous pourrez également les barrer au fur et à mesure que les prises auront été faites.

Décidez où vous souhaitez que votre vidéo soit distribuée afin de déterminer la forme (le rapport de forme) de votre storyboard. Les réseaux sociaux nécessitent généralement un carré (1:1). Les stories Instagram sont verticales et rectangulaires (9:16). La télé et les vidéos web sont généralement horizontales et rectangulaires (16:9).

Voici un tutoriel pour vous aider à créer votre storyboard :


via Tomorrows Filmmakers

Faites d’abord la liste de toutes les prises de vue avant de commencer à créer votre storyboard, de façon à ne pas être distrait par de nouvelles idées par la suite.

Acteurs et casting

Qui est votre acteur principal ? Quelqu’un de charismatique, par exemple le fondateur de votre entreprise ? Ou comptez-vous montrer vos vrais clients et vos employés ?

Peut-être êtes vous plus classique et comptez vous concentrer sur votre produit ou votre service ?

Ce qu’on appelle le « casting » comprend également le fait de déterminer le type et le nombre d’acteurs dont on aura besoin pour réaliser sa vidéo. Il y a beaucoup de choses à prendre en compte, y compris comment organiser les auditions et qui aura le dernier mot. N’oubliez pas de garder un catalogue détaillé de toutes les personnes que vous auditionnez, au fur et à mesure du processus de casting, et surtout leurs coordonnées, leur disponibilité et leurs mesures pour les costumes.

Voici un petit tutoriel pour vous aider à trouver les bonnes personnes :


via Blue Square Management

Lieux de tournage

Toutes les prises de vue réelles sont filmées sur un lieu de tournage. Il peut s’agir d’un studio ou, plus probablement, d’un lieu public ou privé.

Si vous pouvez vous permettre de louer un studio, vous vous éviterez de nombreux problèmes de logistique par la suite. Pour les lieux publics et privés, pensez à embaucher un régisseur général qui s’occupera de tous les permis, de la logistique, ainsi que de tous les problèmes de voisinage.

Quels que soient les endroits dans lesquels vous décidez de tourner, assurez-vous d’avoir de quoi vous garer légalement (personne n’aime payer les amendes de ses employés). Vous aurez aussi peut-être besoin d’électricité pour faire fonctionner votre matériel. Un autre petit conseil : soyez sympa avec tout le monde. Des voisins frustrés par la situation pourront facilement saboter votre journée de tournage en mettant de la musique très fort dans leur salon. Préparez-vous à les amadouer avec des repas à l’œil ou des marchandises gratuites.

Si votre équipe est suffisamment légère et rapide (les iPhones sont très pratiques dans ces cas-là), vous pouvez réaliser votre tournage à la façon « guérilla », c’est-à-dire sans vous faire repérer. Mais on vous prévient, si vous dites que c’est nous qui vous avons conseillé de faire cela, on niera tout. Capiche ?

Vous trouverez tout ce que vous avez besoin de savoir dans cette vidéo :


via Studio Binder

Répétitions

Tout le monde sait très bien que c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Les répétitions sont là pour que vous puissiez vous assurer que tout se passera comme sur des roulettes au moment de tourner votre vidéo.

Est-il bien nécessaire de faire ces répétitions ? Si vous avez des acteurs, oui, probablement. Les répétitions permettent d’économiser du temps et de l’énergie le jour du tournage, car les acteurs savent alors ce qui est attendu d’eux. Les répétitions permettent également aux cameramen et à l’équipe son de s’organiser entre eux et avec les acteurs.

Voici comment organiser et diriger une répétition :


via FilmSkills

3. Production

Conseils généraux

Tous les tournages sont différents, mais ce tutoriel vous donnera cinq conseils pour améliorer la qualité de vos vidéos, quelle que soit votre situation. Même si vous faites appel à une agence de production, il est toujours bon de connaître ces points-là.


via Peter McKinnon

Calendrier de shooting

À ce stade-là, vous devriez pouvoir déterminer la rapidité à laquelle votre équipe sera capable de filmer, de se déplacer et de communiquer, et par la même occasion, de combien de temps vous aurez besoin pour produire votre vidéo. Le moment est donc de préparer un calendrier de tournage.

Cette étape est cruciale, car elle permet de mettre le feu aux fesses de tout le monde, si vous nous passez l’expression… Les gens prennent généralement autant de temps que ce que vous leur accordez. Le fait d’avoir un emploi du temps précis leur permettra de savoir combien de temps ils ont pour faire leur travail.

Voici un tutoriel pour vous aider :


via Crimson Engine

Caméra

Maintenant que vous avez un plan en place, que votre équipe sait ce qu’elle a à faire, et que vous avez tout bien répété, vous savez ce qu’il vous reste à faire ? Filmer bien sûr !

Angles et prises de vue

Vous pouvez améliorer votre histoire en ayant recours à certains angles de vue. Par exemple, les très grands angles ouvrent généralement la scène parce qu’ils permettent de voir le contexte dans lequel la scène prend place. Une prise de vue très rapprochée, au contraire, fait ressortir les émotions et l’état d’esprit du personnage. Plus la caméra est proche du sujet, plus la scène est personnelle.

Voici un aperçu des différents angles de prises de vue sur lesquels vous pouvez jouer :


via Martin Curley Visuals

Filmer au smartphone

Si votre budget est limité et que vous n’avez pas accès à la location de caméra, c’est le moment de mettre en avant votre côté débrouillard. Avez-vous pensé à votre smartphone pour tourner votre film ?

Vous avez bien entendu ! Vous avez vous aussi accès à une caméra dans votre poche ! Vous n’avez pas l’impression que c’est un choix légitime ? Apple a produit plusieurs pubs avec un iPhone…

Voici comment vous y prendre :


via Sheldon Evans

Mais ce n’est pas tout ! Si vous voulez aller encore plus loin et découvrir comment produire une vidéo professionnelle avec un smartphone, regardez ceci :


via Mike Dewey

Lumières

L’éclairage a un effet magique sur les vidéos. Par exemple, une ombre très sombre donnera un ton dramatique à votre vidéo, grâce aux forts contrastes. Au contraire, une lumière douce et diffuse embellira le résultat final. 

Pour les grosses productions, le directeur de la photographie s’occupe de l’éclairage en fonction de l’ambiance que le réalisateur souhaite créer. Le gaffer et le machiniste se chargeront ensuite d’exécuter le tout. Si vous travaillez avec une petite équipe, une seule personne pourra prendre en charge plusieurs de ces rôles.

Voici un tutoriel sur la technique d’éclairage trois-points, soit la première chose que les étudiants en cinéma apprennent à ce sujet :


via DiCasaFilm

Par ailleurs, cette vidéo vous aidera à déterminer combien de temps vous devrez consacrer à la mise en place de l’éclairage :


via Justin Brown – Primal Video

Son

Le son participe également à créer une certaine atmosphère dans vos vidéos. Écoutez l’intro de la version originale de la série télé Batman, puis celle de Batman Begins. La première est amusante et décalée, tandis que l’autre est sombre et menaçante. La bande-son joue ainsi un très grand rôle sur l’ambiance de la vidéo. 

Sur les grosses productions, le chef opérateur du son et le perchman sont les experts qui enregistrent les sons à l’aide de micros et de perches.

Une bande-son de mauvaise qualité est fatale à toute vidéo. Lorsque vous enregistrez, écoutez chaque prise avec des écouteurs. Si vous remarquez quelque chose de gênant, parlez-en à votre équipe. Mieux vaut refaire une prise immédiatement plutôt que de se rendre compte du problème en post-production. 

Regardez ce tutoriel sur l’importance de la bande-son en cinéma :


via DSLRguide

4. Post-production

Une fois le tournage terminé, vous aurez tout un puzzle de bandes vidéo et de bandes-son à organiser. C’est ce qu’on appelle la post-production.

Votre vidéo inclura-t-elle des graphiques, par exemple du texte, ou des animations 2D ou 3D ? Si c’est le cas, faites appel à un designer spécialisé en motion design.

Vous aurez également besoin d’un monteur pour assembler votre vidéo. Vous devrez lui donner deux choses : les prises de vue et les prises de son. Discutez avec lui et voyez s’il préfère que vous soyez présent pendant le montage ou non. Chacun a sa manière de travailler. Dites-lui quels canaux de distribution vous comptez utiliser de sorte qu’il puisse monter votre vidéo aux formats appropriés. Donnez-lui également une copie de vos story-boards pour qu’il sache comment assembler le tout.

Cette vidéo vous donnera une bonne vue d’ensemble sur la postproduction d’un film. Vous n’aurez probablement pas besoin de toutes ces étapes, mais il est important de comprendre la complexité de la tâche :


via wolfcrow

5. Distribution

Félicitations ! Le montage est terminé, et vous venez tout juste de finir de regarder votre vidéo pour la 87e fois ! Ce n’est certainement pas le moment de vous reposer sur vos lauriers. Vous avez travaillé dur jusque là, ne vous arrêtez pas en si bon chemin ! Il est maintenant temps de distribuer votre vidéo sur tous les canaux que vous avez sélectionnés au début du processus.

Production de vidéo pour les réseaux sociaux

Twitter est parti du principe que ses utilisateurs voulaient écrire des messages plus longs, c’est pourquoi le nombre de caractères maximum a doublé et est aujourd’hui de 280 caractères. Seulement, la moyenne se situe en réalité à 33 caractères par tweet.

La durée de concentration des utilisateurs réduit de plus en plus et les tutoriels les plus rapides font rage. Faites apparaître votre message dans vos vidéos destinées aux réseaux sociaux pour accrocher votre audience.

Tout comme il est important de réfléchir aux endroits où vous voulez distribuer votre vidéo pour créer des storyboards appropriés, assurez-vous que la longueur de votre vidéo correspond elle aussi aux canaux sélectionnés.

Voici une petite vidéo pour apprendre à réduire votre contenu pour les réseaux sociaux.


via IgniteVisibility

Vidéos de startups

Faites en sorte que tout le monde sache à quel point votre produit ou service est essentiel ! Jouez sur les émotions avec votre vidéo et racontez une histoire qui saura retenir l’attention de votre audience cible. Pas besoin d’en faire des tonnes; quelle est la « vibe » de votre marque ? Drôle ? Outrageuse ? Décalée ? Ce sont aussi des émotions !

Une vidéo startup peut faire des miracles, que votre produit soit destiné à une utilisation individuelle ou commerciale.


via Yum Yum Videos


via BlueFx After Effects Templates

Les vidéos explicatives sur YouTube sont idéales pour vendre, collecter des fonds, ou tout simplement se faire connaître. Et par « idéales », on veut dire qu’elles engendrent une augmentation de 80% du taux de conversion. Les vidéos explicatives ne contiennent généralement pas d’acteur principal, c’est pourquoi les consommateurs s’y identifient plus facilement.

Lancez-vous !

Maintenant que vous avez toutes les informations de base à votre disposition, vous n’avez plus qu’à vous lancer. Simplement, n’oubliez pas qu’il y a beaucoup de choses qui pourraient ne pas se passer comme prévu. Mais il y a aussi tout un tas de solutions pour y remédier. Soyez créatif et faites preuve d’imagination pour créer une vidéo unique !

Besoin d'aide pour réaliser une vidéo professionnelle ?
Faites appel à l'un de nos talentueux réalisateurs.