La créativité est l’une de ces choses dont on a une compréhension intrinsèque, et que l’on a pourtant beaucoup de mal à définir précisément. On peut facilement dresser une liste de gens créatifs (Frida Kahlo, Steve jobs, Steve Wozniak, Albert Einstein, etc.) ainsi que les fruits d’une telle créativité (une peinture, une invention, une nouvelle façon d’appréhender le monde, etc.), mais il n’en reste pas moins difficile de saisir le concept même de créativité. Plus j’ai fait de recherches sur le sujet dans le cadre de cet article, plus je me suis rendue compte que la créativité est un phénomène difficile à cerner.

lightbulb brain hooked up to machine
Réalisé par rvasilovski

Mais il faut bien commencer quelque part, donc commençons par une définition :

La créativité est la capacité à transcender les façons traditionnelles de penser ou d’agir, et à développer de nouvelles idées, méthodes ou objets.

Examinons cela de plus près :

  • C’est une capacité. Courir un marathon est aussi une “capacité”, tout comme résoudre des équations complexes ou réciter un poème de Shakespeare. La créativité est donc une compétence. Si elle semble naître naturellement chez certains, tout le monde peut développer sa créativité moyennant le temps et les efforts nécessaires.
  • Elle transcende les façons de penser ou d’agir traditionnelles. Transcender signifie “aller au-delà”, c’est-à-dire reconnaître les limites de ce qui existe déjà et essayer de les dépasser.
  • Elle développe des choses nouvelles et originales. Le mot clé ici est « développer ». La créativité dépasse l’imagination, car la créativité développe. S’il s’agit d’une idée, cela signifie la confronter au monde pour la vérifier. S’il s’agit d’un processus, cela signifie tester son fonctionnement. S’il s’agit d’un objet, il faudra le “créer”, c’est-à-dire le fabriquer.

Maintenant que je vous ai fourni cette définition on-ne-peut-plus enrichissante, creusons davantage pour vraiment comprendre ce qu’est la créativité (et pourquoi cela devrait vous importer, ou pas).

Le concept de créativité est relativement nouveau

La créativité ne suscite de l’intérêt que depuis les 60 ou 80 dernières années.

Cela ne veut pas dire que Mark Twain ou Sir Isaac Newton n’avaient pas l’esprit créatif, bien sûr ! Ce que cela veut dire c’est que le terme (et donc le concept) de “créativité” ne faisait pas vraiment partie du vocabulaire courant, et ce jusqu’à la moitié du siècle dernier :

popularity of creativity over time
Via Google’s Ngram viewer

Dans de nombreuses cultures anciennes, les idées ou inventions que l’on attribuait à un individu étaient nommées des “découvertes”. Même les oeuvres d’art étaient considérées comme une imitation de la nature et non pas comme une forme de création.

Au Moyen-Âge, les idées créatives étaient perçues comme des inspirations divines, et si vous étiez à l’origine d’un truc génial, c’était Dieu qu’il fallait remercier d’avoir fait naître une telle idée en vous.

C’est au siècle des lumières que l’on commence à reconnaître la responsabilité des individus, bien que cela reste encore limité à l’imagination et à l’intelligence (qui font toutes deux partie de la définition moderne de la créativité, bien que s’en différenciant).

brain in a box head with rainbow illustration
Réalisé par E·the·re·al »

Il faudra attendre les années 1920 pour voir émerger le concept de créativité, plus ou moins comme nous le connaissons aujourd’hui. La naissance de la psychologie1 à la fin du 19e siècle a été synonyme d’un changement de paradigme des cultures occidentales qui se sont alors davantage concentrées sur l’individu, la personnalité, et les capacités uniques de chacun. (La personnalité est encore une chose que nous imaginons être innée, mais c’est avec Freud qu’est apparu le concept.) La créativité en tant qu’aptitude ou trait de caractère est devenue populaire avec le livre de Graham Wallas L’Art de penser. Dans cet ouvrage, l’auteur présente un modèle pour illustrer la manière dont les hommes abordent les problèmes et font preuve de créativité.

C’est ainsi que le concept de créativité est né. Depuis, la psychologie et les sciences humaines en général ont continué de le développer, jusqu’à aboutir à l’idée que nous en avons de nos jours.

Cela veut-il donc dire que personne n’était créatif avant 1930 ? Bien sûr que non. Les hommes ont toujours eu la capacité d’innover et de développer de nouvelles idées. C’est en revanche un attribut valorisé dans notre société actuelle. Ce vif intérêt peut probablement être lié au développement rapide de nouvelles idées et technologies du siècle dernier.

La créativité est une façon de penser

Nous savons donc que la créativité est une aptitude qui nous permet de développer de nouvelles idées. Mais c’est toujours très vague comme définition ! Un peu comme si l’on disait que nager était la capacité à ne pas se noyer… Bien que ce soit techniquement vrai, cette définition ne suffit pas forcément à saisir le concept, voire à acquérir la compétence.

Toutes nos compétences naissent d’abord dans notre cerveau, qu’elles soient concrètes (apprendre à nager) ou abstraite (faire du calcul mental). Ce sont d’abord les neurones qui vont s’activer dans une partie spécifique de notre cerveau encore et encore jusqu’à ce que ce que nous faisons devienne une seconde nature.2

La créativité est la capacité à transcender les manières traditionnelles de penser et à trouver de nouvelles idées. Mais d’où viennent ces nouvelles idées, au juste ?

Oubliez l’opposition cerveau droit vs. cerveau gauche, tout est une question de réseaux.

Tout comme le mythe qui veut que nous n’utilisions que 10% de notre cerveau, le principe selon lequel ceux qui utilisent davantage leur cerveau gauche ont une pensée créative et ceux qui se servent davantage de leur cerveau droit ont une pensée analytique relève entièrement de la pseudoscience.

brain game
Réalisé par LittleFox

Certes, certaines parties de notre cerveau ont des fonctions spécifiques. Mais ce sont les connexions entre les différentes zones ainsi que les réseaux qui en découlent qui sont à l’origine des fonctions cognitives. Par exemple, si vous essayez d’enjamber un tronc d’arbre, vous allez activer le réseau qui relie les zones de votre cerveau qui traitent les informations visuelles et celles qui contrôlent la coordination moteur. Si vous expliquez à quelqu’un d’autre comment enjamber un tronc d’arbre, ajoutez à cela les zones du cerveau liées au langage.

En ce qui concerne la créativité, les chercheurs en neurosciences ont identifié trois grands réseaux :

  1. Le réseau d’attention exécutive vous aide à prêter attention et à vous concentrer
  2. Le réseau de l’imagination vous permet de rêver un peu ou de vous imaginer dans la peau de quelqu’un d’autre
  3. Le réseau de saillance vous permet d’identifier quand les choses que vous avez enfouies au fond de votre cerveau deviennent saillantes dans le monde qui vous entoure (par exemple, vous remarquez une plante lors d’une promenade. Elle vous semble familière et vous réalisez rapidement qu’il s’agit d’une plante vénéneuse! Vous vous évitez ainsi un bel urticaire).

Plus ces réseaux sont actifs dans votre cerveau, plus ils échangeront entre eux, et plus vous serez créatif.3

Donc pour en revenir à notre question initiale, “qu’est-ce que la créativité ?” : la créativité est la compétence qui permet de comprendre le monde qui nous entoure, de relier ces observations à notre réservoir de connaissances, et d’imaginer de nouvelles façons d’appliquer ces connaissances.

Existe-t-il un lien entre créativité et intelligence ?

link between creativity and intelligence
Cette étude propose d’établir une corrélation entre créativité et intelligence. Mais notre statisticien à nous se méfie de ces résultats.

Donc s’il est principalement question de savoir ce qu’il se passe dans certaines régions du cerveau, cela veut-il dire que les personnes créatives sont plus intelligentes ? J’aimerais pouvoir répondre par un oui ou un non à cette question, mais les études sur la créativité sont assez récentes et les chercheurs ne sont pas encore d’accord sur cette question là.

En 1999, les chercheurs Sternberg et O’Hara ont fourni un cadre de cinq relations possibles entre créativité et intelligence :

  1. La créativité est une forme d’intelligence
  2. L’intelligence est une forme de créativité
  3. La créativité et l’intelligence sont deux constructions distinctes qui partagent des traits en commun
  4. La créativité et l’intelligence font toutes deux partie de la même construction et sont en quelque sorte la même chose
  5. La créativité et l’intelligence sont deux constructions distinctes sans aucun lien l’une avec l’autre

Certaines études ont mis en évidence chacune de ces hypothèses, mais aucune d’entre elles ne permet de conclure à une théorie plus qu’à une autre. Donc rien ne prouve que si vous êtes plus intelligent que la moyenne, vous êtes également plus créatif. Mais rien ne prouve le contraire non plus.

Les enfants sont-ils plus créatifs que les adultes ?

Si vous faites une recherche Google sur la créativité, vous tomberez assez rapidement sur un article qui mentionne les travaux du professeur George Land, avançant que les enfants perdent en créativité au fil des années.

En somme, Land a travaillé avec la NASA pour développer un test permettant de mesurer la créativité chez les enfants, dans le but d’identifier les futurs ingénieurs et scientifiques de l’espace. En 1968, il entreprend, avec sa collègue Beth Jarmen, de tester 1600 enfants, et conclut que, quelle surprise, 98% des enfants sont de véritables petits génies de créativité. Aussi, il semblerait que nous perdions en créativité avec l’âge, à tel point que 2% seulement des adultes sont considérés comme des génies en la matière.

nasa creativity test pass rates
Réalisé par fritzR

Vous direz peut-être que ma jalousie me joue des tours et que j’envie tous ces enfants prodiges et leurs idées de génie qui leur permettraient de devenir astronautes, mais je suis quand même un peu sceptique par rapport à ces résultats. Je ne doute pas du fait que ce type d’études ne manquent pas d’attirer l’attention (et les clics), mais à quand remonte la dernière fois que vous avez passé du temps avec un enfant de 5 ans, au juste ?

J’ai un collègue qui a un fils de 5 ans. Ce weekend il a passé son temps à essayer d’assembler les petits tonneaux en plastique d’un jeu de société pour fabriquer une échelle pour son armée de soldats verts.

Non seulement il était adorable, mais j’ai également été impressionnée par sa créativité. Mais qu’en est-il d’une application réelle ? Pas sûre que ça soit très utile…

Moins de synapses = moins de créativité ?

Les jeunes enfants ont un cerveau épatant : ils développent des milliards de synapses au cours de leur 3 premières années seulement. Ensuite, le processus d’élagage synaptique a lieu, et ces connexions synaptiques commencent à diminuer, en fonction de celles qui sont utiles à l’individu, et celles qui ne le sont pas.

En d’autres termes, les enfants associent tout un tas de choses étranges dans leur tête, tout simplement parce qu’ils n’ont pas encore appris à discerner ce qui va avec quoi. Cette aptitude à connecter des choses qui n’ont a priori rien à voir les unes avec les autres (également appelé “pensée divergente”) constitue une bonne part de la pensée créative. Mais ce n’en est qu’une part néanmoins… Et c’est pourquoi je ne suis pas certaine de faire confiance aux techniques de la NASA pour trouver les génies créatifs de demain.

Mais cela soulève tout de même une question importante :

Comment mesure-t-on la créativité ?

Certains de nos graphistes sont de véritables experts de la pensée divergente! Design de tortue volante réalisé par Fafahrd Deustua.

Les premiers tests mis au point pour mesurer la créativité ont été développés dans les années 60 et consistent essentiellement à mesurer la pensée divergente : utilisations alternatives (de combien de façons différentes pouvez-vous imaginer utiliser un trombone – le nombre et l’originalité des réponses ont une incidence sur le score), figures incomplètes (on vous montre quelques traits dessinés sur un papier et vous devez compléter la figure), etc.4

D’autres chercheurs ont tenté de mesurer la créativité avec des questionnaires que les participants complètent eux-mêmes, ou encore via une approche psycho-sociale, où l’on se penche sur un certain nombre de traits de caractère pour essayer de dresser le portrait de la personne créative “type”. Ces deux méthodes ont des limites inhérentes.

Donc si les tests qui servent à mesurer la pensée divergente ont été largement critiqués, ils sont, à l’heure actuelle, le moyen le plus accepté de mesurer la créativité. (Mais je suis curieuse de voir où les neurosciences nous mènent dans ce domaine.)

Pourquoi est-il important d’être créatif ?

La plupart des gens veulent développer ou améliorer leurs compétences, qu’il s’agisse de courir un marathon ou de gagner au poker. Mais nos vies sont souvent bien remplies. Il faut donc sélectionner les activités pour lesquelles nous sommes prêts à consacrer du temps, et celles qui passeront à la trappe. Pourquoi la créativité est l’une de ces compétences qui valent la peine d’être prises au sérieux ?

Réalisé par InQueen

Si votre carrière vous tient à coeur, l’investissement en vaut probablement la chandelle. Les individus tout comme les entreprises accordent beaucoup d’importance à la créativité. Selon une étude menée par Adobe, les personnes qui s’identifient comme étant créatives gagnent 17% de plus que les autres. Dans le même esprit, une étude réalisée par IBM auprès de 1500 chefs d’entreprise a conclu que la créativité était le trait de caractère le plus utile pour réussir dans les affaires.

Bien sûr, les données de ces études sont basées sur l’opinion de chacun ou encore l’autoévaluation. Mais elles valent la peine d’y faire attention, au risque de faire hurler les scientifiques qui nous lisent. En gros, votre patron ainsi que le patron de votre patron accordent tous deux de l’importance à votre créativité. Et ce n’est pas surprenant puisque l’on définit généralement une personne créative comme quelqu’un qui a de bonnes idées et sait les matérialiser. De nos jours, c’est une composante essentielle pour réussir dans le monde des affaires. Donc si vous voulez prendre un peu d’avance, commencez par nourrir votre créativité.

Pouvez-vous devenir plus créatif ?

Absolument ! La créativité n’est pas un don magique dont seuls quelques heureux individus peuvent bénéficier. Il s’agit avant tout d’une compétence qui peut être nourrie et développée. L’important est de trouver ce qui vous permettra de travailler ce muscle.


1. Un certain nombre de choses ont eu lieu à la fin du 19e siècle et au début du 20e qui ont changé notre manière de percevoir notre environnement, dont les découvertes sur la relativité, le développement des moyens de transports rapides, les nouveaux systèmes de communication longues distances, ou encore l’invention de la photographie et de la vidéographie.
2. Cette conférence TED Talk explique bien comment pratiquer cela efficacement, et démontre l’impact sur notre cerveau.
3.Cela dit, il existe un certain nombre de preuves qui tendent à démontrer que notre système éducationnel actuel n’essaie pas de développer la créativité des individus, bien que ce soit un trait de caractère valorisé dans notre société. Ce qui n’a rien d’étonnant lorsque l’on sait que la structure de base des cours aux États-Unis a été mise au point au 19e siècle.
4. Envie d’en savoir plus? 99U a publié un bon article sur les 5 tests de créativité que vous pouvez essayer.

Soyez plus créatif
Vous voulez découvrir 6 méthodes efficaces pour augmenter votre créativité ?