Quand on parle d’articles promotionnels (parfois appelés swag, acronyme de « stuff we all get », soit « trucs que nous recevons tous »), on parle de tous les articles de branding que l’on reçoit de la part des entreprises, généralement gratuitement. Il peut s’agir de t-shirts, d’autocollants, de blocs-notes, de stylos, et de bien d’autres choses encore, qui sont là pour nous rappeler que la marque qui les a fabriqués existe toujours. C’est la raison pour laquelle il est si important de savoir comment bien imprimer un logo : les articles promotionnels vous font de la publicité gratuite, en se trouvant une place privilégiée dans le quotidien de vos clients.

Mais imprimer un logo sur une tasse n’implique pas la même chose que de l’imprimer sur un sweat à capuche… Et si vous ne prenez pas en compte ces différences, le résultat en pâtira. Il est donc essentiel d’apprendre à envisager l’impression d’un logo du point de vue d’un designer et de faire les choix graphiques qui vous permettront d’optimiser votre logo quels que soient les supports sur lesquels vous envisagez de l’imprimer. Ainsi, dans cet article, nous vous expliquerons tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet.

Comment imprimer un logo sur tout support
Illustration réalisée par OrangeCrush

Ce qu’il faut savoir avant d’imprimer un logo

Quand on commence à parler d’imprimer un logo, il est utile de connaître les termes qui reviennent encore et toujours dans ce milieu. Donc, avant de rentrer dans les détails techniques concernant l’impression de votre logo sur des matériaux spécifiques, voici un petit glossaire des termes et des concepts les plus courants pour vous aider à comprendre l’importance de vos décisions graphiques.

CMJN et RVB

CMJN et RVB sont deux modes de couleur différents utilisés pour l’impression. Leurs noms font référence aux couleurs elles-mêmes : Cyan, Magenta, Jaune et Noir, ou les plus traditionnels Rouge, Vert et Bleu.

Notez qu’en anglais on parle de CMYK et que le K correspond à « key », soit la couleur que l’on obtient en mélangeant les trois autres, c’est-à-dire le noir.

Avec le mode CMJN, chaque couleur est créée de manière unique en mélangeant du cyan, du magenta et du jaune en différentes quantités. Ce mode couleur a été développé pour utiliser de l’encre, et si vous imprimez une page de test avec votre imprimante à vous, ou si vous regardez de près une vieille bande dessinée, vous verrez les points individuels dans chacune de ces trois couleurs

Des pixels de cyan, magenta, jaunes et noirs
Le mode CMJN en pleine action. Via Colour Studies

Le mode RVB fonctionne un peu différemment. Au lieu de superposer les couleurs de base pour en créer de nouvelles, il affiche des lumières rouges, vertes et bleues étroitement les unes à côté des autres pour créer une image. Les couleurs spécifiques sont créées avec des combinaisons et des intensités différentes de chacune de ces trois lumières.

Le choix de différents tons d'orange sur une palette
Si vous avez déjà choisi une couleur de cette manière, vous avez déjà utilisé le mode RVB. Via WordPress

Conclusion : le mode CMJN est destiné à l’impression, tandis que le mode RVB est destiné au numérique. Pour en savoir plus sur les différences techniques entre RVB et CMJN, c’est par ici.

Images raster et images vectorielles

Ensuite, vous devez connaître la différence entre les images matricielles (images raster) et les images vectorielles, ainsi qu’entre les différents formats de fichier d’image utilisés dans l’impression de logo.

On recommande en général des images vectorielles pour l’impression de logo.

Les images matricielles sont constituées de pixels. En revanche, les images vectorielles sont faites de formes géométriques. Lorsqu’une image matricielle est créée, le nombre de pixels qu’elle contient est fixe. Vous pouvez l’agrandir ou la réduire, mais plus vous modifiez sa taille, plus elle deviendra floue, car les pixels seront étirés et écrasés. Les images vectorielles, en revanche, sont essentiellement des équations mathématiques. On peut donc changer l’échelle des images vectorielles indéfiniment, dans un sens comme dans l’autre, sans altérer la qualité de l’image.

On peut modifier les graphiques vectoriels à l’infini sans altérer la qualité de l’image. Design de logo réalisé KONSTABR.
Les pixels des images matricielles deviennent de plus en plus visibles lorsque l’on zoome sur l’image en question. Illustration réalisée par netralica.

Les images matricielles sont généralement utilisées pour les photos et constituent également le type d’image par défaut pour certains programmes de design numérique comme Photoshop. En règle générale, les graphiques et autres types d’art numérique sont créés sous forme d’images matricielles.

Les images vectorielles, parce qu’elles peuvent être facilement redimensionnées, sont généralement idéales pour les projets destinés à être imprimés. Les fichiers vectoriels peuvent avoir le format AI, PDF ou EPS. C’est également le meilleur choix pour les logos, les icônes et la composition. Alors que Photoshop est le logiciel le plus utilisé pour créer des images matricielles, Illustrator est le logiciel incontournable des graphistes professionnels pour créer des images vectorielles.

Résolution

Si vous avez déjà acheté un écran d’ordinateur ou un téléviseur, vous êtes sans doute familier avec le terme « résolution ». La résolution d’un écran correspond au nombre de pixels qu’il affiche par pouce de surface. De manière plus générale, la résolution d’une image fait référence aux nombre de pixels qui se trouvent dans un pouce d’espace. Plus il y a de pixels dans un pouce, plus l’image est nette.

An image showing low PPI resolution
Les images à basse résolution sont généralement moins détaillées et pixélisées
An image showing high PPI resolution
Les images à haute résolution sont plus détaillées et plus nettes

Lorsque l’on parle de résolution d’image, on entend souvent le terme DPI (« Dots Per Inch ») ou PPI (« Pixels Per Inch »). Il s’agit des unités de mesure de la résolution des graphiques matriciels. En général, plus la surface sur laquelle vous imprimez est grande, plus votre résolution (ou DPI) doit être élevée. Pour en savoir plus sur les DPI et PPI, c’est par ici.

Impression de logo sur du coton (t-shirts, sweatshirts, etc.)

Les t-shirts sont l’un des articles promotionnels les plus populaires, mais sachez que ce ne sont pas les seuls à êtres terriblement efficaces : t-shirt à manches longues, sweats à capuche, vêtements pour chiens, gants, chaussettes… Il existe une multitude de façons de porter votre logo !

gray hoodie with a snowflake logo and image of a snowy scene
Les vêtements sont un bon choix, car ils offrent beaucoup d’espace, et permettent donc d’imprimer une image détaillée. Design réalisé par Smashlen
a black t-shirt next to a white t-shirt, both have the same Italian bakery logo
Design de t-shirt réalisé par Ryan@rt

Processus d’impression d’un logo

Il existe trois méthodes principales pour imprimer un logo sur du coton :

  • Sérigraphie : la référence en matière d’impression de t-shirts. L’imprimeur réalisera des écrans originaux du design de votre t-shirt, ce qui permet d’imprimer en quantité. Idéal pour les grosses commandes et les couleurs vives
  • Graphiques en vinyle : les graphiques en vinyle sont créés par impression par transfert, ce qui donne un aspect et une texture plus dimensionnels que la sérigraphie. Idéal pour les graphiques simples
  • Impression directe sur textile : cette méthode pulvérise de l’encre sur le vêtement, comme l’impression à jet d’encre sur du papier, mais dans ce cas sur du tissu. Idéal pour les commandes de petites quantités, mais qui contiennent une grande quantité de détails

Le processus et le résultat final de chacune de ces techniques sont uniques. La méthode la plus adaptée pour vous dépend du niveau de détails et de la couleur de votre design, ainsi que de l’effet que vous recherchez. Pour en savoir plus sur ces trois techniques d’impression, lisez notre guide d’impression sur t-shirts.

Sérigraphie
Graphiques en vinyle
Impression directe sur textile

Éléments à prendre en compte pour le design

Le coton s’étire, respire, et se froisse. Même si votre t-shirt est fait d’un mélange de coton, n’oubliez pas que vous êtes en train de créer un article qui sera disponible en plusieurs tailles, et probablement en plusieurs couleurs, et qu’il s’étirera et/ou rétrécira au fil des années et des lavages.

Faites donc en sorte que votre logo soit facile à agrandir ou à réduire en fournissant un fichier vectoriel à votre imprimeur. Si votre logo est transparent à certains endroits, essayez de créer une version dans laquelle toutes les couleurs sont opaques afin que votre design ne paraisse pas bizarre sur certains tissus en couleur. Faites des recherches pour trouver différents exemples, et réfléchissez à ce qui fonctionnera le mieux pour votre logo.

Demandez également à votre imprimeur de vous montrer les versions finies de chaque produit (t-shirt, sweatshirt, etc.) que vous envisagez de faire faire. Si vous souhaitez faire imprimer votre logo sur des t-shirts et des sweatshirts à glissière en molleton, demandez à voir un t-shirt et un sweatshirt à glissière en molleton préalablement réalisés par votre imprimeur. Bien que les deux articles soient faits à partir du même type de coton, ils ont des textures très différentes, et le résultat serait donc probablement lui aussi être très différent.

Impression sur surface rigide en tissu (casquette, sac, etc.)

Les casquettes sont également l’un des articles promotionnels les plus populaires. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elles sont petites, légères, pratiques, et que tout le monde en porte une à un moment ou à un autre, que ce soit pour se protéger du froid, du soleil, ou tout simplement comme accessoire vestimentaire.

Les casquettes ne sont cependant pas le seul type d’article rigide en tissu que vous pouvez utiliser. Les sacs, les bandanas, les chapeaux, et les drapeaux, par exemple, entrent également dans cette catégorie. La différence entre ces produits et les produits en coton comme les t-shirts, c’est que ceux-là ne s’étirent pas. Vous n’avez donc pas besoin d’être aussi minutieux par rapport à l’aspect de votre logo une fois étiré sur la poitrine de l’un de vos clients…

Outre l’impression classique (c’est-à-dire presser de l’encre dans des fibres textiles, comme pour l’impression de t-shirts), vous pouvez aussi opter pour de la broderie. Cela fonctionne bien pour mettre votre logo sur des casquettes, par exemple. Cela permet en outre d’ajouter de l’intrigue visuelle, ainsi que de la texture, mais c’est un processus encore bien différent de l’impression.

blue background with embroidered white logo of an abstract horse
La broderie, bien qu’il ne s’agisse techniquement pas d’impression, constitue une autre manière d’avoir son logo sur un article promotionnel. Design réalisé par Painted Pony Studios
canvas bag showing a printed grocery design with images and words
Il faut prendre la texture et la couleur en compte pour créer des articles promotionnels sur des tissus rigides. Design de sac réalisé par TikaDesign.
printed baseball cap with a brown, yellow and red design
Les casquettes sont toujours un très bon choix. Design de casquette réalisé par athenabelle

Processus d’impression d’un logo

  • Sérigraphie

Éléments à prendre en compte pour le design

Tout comme pour l’impression sur un jersey de coton ou d’autres tissus doux, la couleur du matériau sur lequel vous imprimez peut changer l’aspect de votre logo. Concevez donc votre logo avec des couleurs opaques ou choisissez des tissus spécifiques de sorte qu’ils complètent votre design. Vous pouvez même créer votre logo en fonction du matériau sur lequel vous prévoyez de l’imprimer. La solution idéale pourrait par exemple être une toile beige clair, comme nous pouvons le voir dans le design de TikaDesign pour Feather & Bone.

Impression de logo sur tasses à café et autres objets en céramique

Jetez un œil dans vos placards : nous sommes certains que vous y trouverez au moins une tasse avec un logo dessus. Tout comme les t-shirts, les tasses font partie des options les plus populaires, et on comprend bien pourquoi : tout le monde s’en sert. Même ceux qui ne boivent pas de café s’en servent souvent de porte-crayons. Le fait qu’il soit assez simple et peu coûteux d’y imprimer son logo en font, sans aucun doute, l’une des meilleures options possibles.

two mugs, side-by-side, both with a wilderness scene printed on them
Votre logo peut être imprimé n’importe où sur une tasse. Design réalisé par aran&xa
blue arcade cabinet-shaped mugs
Qui a dit que les tasses devaient absolument être rondes ? Design réalisé par degowang

Processus d’impression d’un logo

  • Sublimation thermique
  • Impression numérique
  • Sérigraphie
  • Lithographie

Chacune de ces techniques implique un processus différent et a un coût différent… ce qui fait que chacune d’elles produira des résultats différents. La sérigraphie, par exemple, est généralement l’option la moins chère pour imprimer un logo sur de la céramique, mais c’est également l’option qui produit les moins bons résultats par rapport aux autres, comme la sublimation thermique et la lithographie, par exemple.

Éléments à prendre en compte pour le design

Étant donné que les tasses sont généralement rondes, votre log pourrait être déformé. Faites un essai en imprimant votre logo sur du papier et en l’enroulant autour d’une tasse. Cela vous donnera une idée du résultat.

Par ailleurs, le design de votre logo peut déterminer la meilleure méthode d’impression. Si votre logo est relativement simple, c’est-à-dire qu’il a des formes géométriques simples et aucun dégradé de couleur, la sérigraphie peut très bien fonctionner et vous faire économiser de l’argent. En revanche, si votre logo est assez détaillé, optez plutôt pour l’impression lithographique ou numérique.

Impression de logo sur du papier fin

En ce qui concerne l’impression de logo, il existe deux types de papier que nous qualifions ici de « fin » et « épais ». Le papier fin fait référence à :

  • Papier à lettres (papeterie)
  • Papier de soie
  • Papier cadeau
  • Flyers
  • Tirages d’art
  • Affiches
  • Sacs en papier

Comme vous vous en doutez, il n’est pas toujours évident de donner des directives générales pour l’impression sur du papier fin étant donné la diversité des articles, des textures, des épaisseurs, et des opacités. Le résultat d’une impression sur du papier à lettres peut être très différent de celui d’une impression sur du papier de soie.

Flyer pour un festival de bière dans des tons de rose pale avec une image de paysage
Imprimer un logo sur du papier fin permet de jouer sur l’espace négatif. Design de flyer réalisé par tale026

Processus d’impression d’un logo

  • Numérique
  • Sérigraphie
  • Flexographie
  • Tampographie
  • Typographie
  • Gravure
  • Taille-douce
  • Impression au bloc
  • Flocage

Éléments à prendre en compte pour le design

Assurez-vous de tester tous les types de papiers sur lesquels vous envisagez d’imprimer votre logo. Comme mentionné précédemment, l’épaisseur et la texture du papier entrent en jeu et peuvent considérablement modifier l’apparence de votre logo une fois imprimé.

Pensez aussi à la brillance du papier : sur du papier glacé, les couleurs de votre logo seront plus vives. En fonction de l’esthétique que vous recherchez, vous devrez peut-être réduire la saturation des couleurs avant d’envoyer votre dessin à l’impression, ou inversement, rendre les couleurs plus vives dans la version qui ira sur les produits en papier mat.

Impression de logo sur du papier épais

Contrairement au papier fin, le papier épais fait référence à :

  • Étiquette de produit
  • Boîtes en carton
  • Emballage produit
  • Cartes postales
  • Couvertures de magazines
  • Cartes de visite

Cette catégorie est un peu plus difficile à caractériser que la précédente, car le papier épais est disponible en différentes épaisseurs et niveaux de brillance. Disons donc qu’ici, on fait référence à tout type de papier que l’on ne peut pas facilement froisser.

white paper to-go coffee cup with a black printed logo
Le contraste est souvent un élément important pour imprimer son logo sur du papier épais. Design réalisé par Ryan@rt
cardboard box with a green design showing a glove
Design de packaging réalisé par Darkness 1911
black box with an image of a fox and a vinyl record
Design de packaging réalisé par DesignSBS

Processus d’impression d’un logo

  • Impression numérique
  • Impression lithographique
  • Héliogravure
  • Sérigraphie

Éléments à prendre en compte pour le design

Tout comme avec le papier fin, faites attention de bien prendre en compte le degré de brillance du papier que vous choisissez.

Impression de logo sur du plastique dur

Il s’agit ici de stylos, clés USB, frisbees, tasses en plastique, bouteilles d’eau, plateaux de cafétéria, etc. Nous sommes entourés de plastique dur, et une grande partie de ces objets est ornée de logos. Si vous recherchez des idées d’articles promotionnels originaux, réfléchissez à tous les différents articles en plastique sur lesquels vous pouvez imprimer votre logo. Opter pour un objet moins courant peut être un moyen intéressant de faire connaître votre logo.

luggage pieces showing Paris design
Imprimez votre logo sur une valise et emmenez-la partout où vous allez. Design réalisé par alebelka
clear water bottle covered in all-over black geometric logos
Design de logo imprimé sur une bouteille en plastique. Illustration réalisée par Eliza Osmo

Processus d’impression d’un logo

  • Impression lithographique UV
  • Sérigraphie
  • Impression jet d’encre numérique
  • Impression laser
  • Tampographie

Chacune de ces méthodes d’impression a ses propres exigences, limites et coûts. Par exemple, la tampographie consiste à graver son logo sur un tampon en silicone, à le recouvrir d’encre, puis à le presser sur l’article en plastique choisi, laissant l’espace négatif de l’image vide et les parties encrées colorées. Mais si cette technique peut être utilisée pour les designs à plusieurs couleurs, elle est tout de même généralement plus simple pour les images monochromes. L’impression numérique du logo à jet d’encre s’imprime directement sur les produits en plastique.

Éléments à prendre en compte pour le design

Le plastique peut être opaque, un peu transparent ou complètement transparent. La transparence (ou non) du plastique sur lequel vous imprimez votre logo peut potentiellement déformer les couleurs de votre design.

Avec le plastique dur, vous n’avez pas à vous soucier d’étirer le logo, vous pouvez donc créer une image avec plein de détails — sauf si vous imprimez sur un petit objet, comme une clé USB ou une balle de golf, par exemple. Dans ce cas-là, optez pour quelque chose de simple. Vous pouvez même créer plusieurs versions de votre logo : une version détaillée pour la papeterie, les t-shirts et autres gros articles, et une version plus petite et simplifiée pour les articles plus petits.

Impression de logo sur du métal

On pense notamment aux enseignes décoratives en métal, aux tasses en acier inoxydable, aux tasses de voyage, et aux bijoux. Vous pouvez aussi trouver plein d’idées amusantes avec le métal, comme la carte de visite en métal créée par HYPdesign. Ce type d’impression de logo n’a pas à être uniquement décoratif : c’est un excellent moyen de mettre son logo sur des objets inattendus, comme des ustensiles de cuisine ou des outils.

Scissors with branding
Choisissez des articles qui correspondent à votre marque. Les ciseaux sont par exemple un excellent choix pour une marque de couture. Illustration réalisée par Andrey Prokhorov
metal business card with white and blue text
Avec une carte de visite en métal vous pouvez être certain qu’on ne vous oubliera pas. Design réalisé par HYPdesign
bandage box showing a vintage tattoo-inspired design
Design de packaging réalisé par TikaDesign

Processus d’impression d’un logo

  • Sublimation thermique
  • Gravure au laser

Éléments à prendre en compte pour le design

Imprimer sur du métal c’est un peu comme imprimer sur du plastique dur. Ce sont des matériaux inflexibles, donc vous n’avez donc pas à vous soucier de la déformation ou de l’étirement de votre logo.

Bien que ça ne soit pas une technique d’impression à proprement parler, sachez que vous pouvez également graver votre logo au laser sur du métal, et découper ainsi une forme très précise, mais sans couleur.

Choisir un imprimeur

La dernière étape pour imprimer son logo consiste à choisir le bon imprimeur en fonction de vos besoins. Choisissez un professionnel qui offre les matériaux et les techniques d’impression que vous recherchez, et assurez-vous de regarder de nombreux exemples d’anciens projets pour pouvoir vous faire une idée de la qualité à laquelle vous pouvez vous attendre. Prêtez également attention aux avis des anciens clients.

Votre imprimeur vous aidera à déterminer les derniers petits détails et les dimensions pour votre projet d’impression. En principe, vous aurez également la possibilité d’avoir un aperçu de l’impression ou de commander un échantillon avant de produire un grand nombre d’impressions. Cela vous permettra de vérifier le résultat final avant de vous lancer complètement.

Les entreprises comme Vistaprint sont une excellente option pour imprimer votre logo sur des articles promotionnels, car elles proposent une large gamme de produits et de matériaux.

Lancez-vous et imprimez !

Quel que soit l’endroit où vous prévoyez d’imprimer votre logo, vous avez d’abord besoin d’un logo… Et dans la mesure du possible, vous avez besoin d’un logo créé sur mesure pour votre marque, mais aussi conçu pour être imprimé sur les articles que vous avez choisis. Ainsi, vous n’aurez pas à modifier les couleurs, à supprimer des détails, ou de le redimensionner pour qu’il fonctionne une fois imprimé sur les matériaux que vous avez sélectionnés. Pour vous assurer d’obtenir les meilleurs résultats possibles, la meilleure chose à faire est de prendre en compte tous les différents endroits où vous souhaitez que votre logo apparaisse et de le concevoir en tenant compte de ces utilisations-là.

Vous voulez un logo prêt à être imprimé ?
Travaillez avec nos talentueux designers pour le réaliser.