Adobe Photoshop a l’air d’être capable de tout. Connu pour la retouche d’images, c’est un logiciel si puissant qu’il peut également servir à faire des peintures numériques, à éditer des vidéos, au web design, et même, à créer des graphiques en 3D. Il n’est donc pas étonnant qu’on puisse penser qu’il est idéal de créer un logo avec Photoshop. Mais en réalité, ce n’est pas si simple que ça.

Illustration montrant l'icône de Photoshop barrée pour montrer que vous ne devriez pas créer un logo avec Photoshop
Illustration réalisée par OrangeCrush

Malgré les apparences, Photoshop n’opère pas par magie. C’est l’un des logiciels graphiques les plus utilisés, que ce soit par les photographes, les graphistes professionnels ou les grands-mères qui retouchent leurs photos de famille. Il est même devenu l’un de ces rares produits à être utilisé comme un verbe (on parle souvent de « photoshoper » une image).

Ayant été l’un des premiers logiciels de design graphique sur le marché, Photoshop a été conçu pour un large public aux besoins très divers. Cependant, il existe certains projets pour lesquels Photoshop n’est pas seulement un outil imparfait, c’est aussi le pire de tous. En particulier, nous vous déconseillons fortement de créer un logo avec Photoshop. Voyons pourquoi.

Les aspects nécessaires à la création de logo

Le rôle principal d’un logo prend place dans le cadre du branding de la marque en question, qui exige que le logo soit présent sur tous les points de contact potentiels avec le reste du monde. Ainsi, un certain nombre de bonnes pratiques ont été intégrées dans les exigences esthétiques et techniques de la conception de logo.

Tout d’abord, un logo doit pouvoir fonctionner dans un nombre quasiment infini de contextes différents, dont certains sont assez évidents dès le départ : carte de visite, site web, courriers, t-shirt, etc. Mais il n’est pas toujours possible de prévoir toutes les situations à l’avance, surtout si votre entreprise est vouée à durer, et vous pouvez vous retrouver à devoir utiliser votre logo sur, par exemple, un véhicule en mouvement ou une bannière aérienne.

Mockup pour un design de logo d'entreprise
Les logos doivent pouvoir s’adapter à une grande variété de contextes. Design réalisé par goopanic

Tout cela signifie que les décisions créatives doivent tenir compte de la polyvalence du logo. Il doit être aussi beau à un mètre de haut qu’à la taille d’un timbre-poste. Cela conduit généralement à opter naturellement pour des styles simplistes. Par exemple, un logo contenant vingt couleurs différentes et des ombres complexes, aura tendance à perdre grandement en détails une fois imprimé en petit. Sans compter que plus il y a de couleurs, plus l’impression est chère, ce qui signifie que vous pourriez soudainement vous retrouver à perdre de l’argent juste pour imprimer des cartes de visite.

D’un point de vue technique, le logiciel utilisé pour créer un logo doit être capable d’effectuer rapidement des modifications importantes. Votre graphiste vous aura peut-être donné votre logo en couleur, en noir et en blanc. Mais disons, par exemple, que votre entreprise participe à un événement caritatif contre le cancer du sein et qu’elle souhaite ajouter du rose à son logo pour l’occasion. Dans l’idéal, vous ne devriez pas avoir à faire appel à un autre graphiste juste pour changer la couleur.

De même, votre logo final sera configuré à une taille standard, et vous devriez pouvoir l’augmenter ou le diminuer à volonté sans perte en qualité d’image, ce que vous pourrez faire avec un fichier vectoriel, mais pas avec un fichier matriciel.

Découvrez les différences entre images vectorielles et images matricielles >>

Les pixels d’une image matricielle sont visibles dès qu’on zoome sur l’image. Illustration réalisée par netralica.
Les images vectorielles peuvent être mises à n’importe quelle échelle sans altérer la qualité de l’image. Logo réalisé par KONSTABR.

Ce qu’il faut comprendre ici, c’est que le logiciel idéal pour créer des logos doit être à la fois simple et polyvalent. Examinons maintenant de plus près le fonctionnement de Photoshop et dans quelle mesure le logiciel répond à ces exigences.

Comment fonctionne Photoshop

À l’origine, Adobe Photoshop était exactement ce que son nom indique : un programme permettant de travailler sur des photos. La plupart des outils  de Photoshop sont conçus pour retoucher les photos, par exemple pour ajuster du contraste et de la luminosité, supprimer les imperfections et combiner plusieurs photos pour créer des collages.

Pixel art retro video game start screen illustration
Les pixels sont de minuscules carrés de couleur qui composent une image. On les reconnaît surtout dans les jeux vidéo ou le pixel art, comme dans ce design réalisé par Jeff Purnawan. On peut voir les pixels de l’image parce que la résolution est très basse

Une photo est essentiellement une image hyperréaliste. Les appareils photo capturent simplement tous les détails, l’éclairage et les couleurs du monde qui nous entoure, au format numérique. Pour représenter des images aussi complexes, l’ordinateur simplifie ces informations en utilisant ce que l’on appelle des pixels, c’est-à-dire de microscopiques carrés de couleurs unies.

Lorsque l’on zoome sur une photo sur un ordinateur, on arrive forcément au bout d’un moment à voir les pixels, tandis qu’en dézoomant, on voit l’image se former. Selon le type d’appareil photo utilisé, une photo peut contenir plus ou moins de pixels. Plus il y a de pixels, plus la photo est détaillée, autrement dit, de meilleure qualité.

Les graphiques informatiques réalisés à partir de pixels sont généralement appelés des images matricielles. Ainsi, Photoshop est un logiciel matriciel (par opposition aux logiciels vectoriels, comme Adobe Illustrator).

En savoir plus sur les différents formats de fichiers d’image >>

Rasterbilder bestehen aus Pixeln – Farbblöcken, die sich aus der Ferne vermischen
Vektorgrafiken bestehen aus Linien und Kurven, die durch unsichtbare Punkte verbunden sind

L’avantage de travailler avec des images matricielles, c’est qu’il est possible d’atteindre une grande complexité visuelle, ce qui explique pourquoi Photoshop est devenu le programme de référence pour tout travail artistique détaillé, qu’il s’agisse de vidéos ou d’illustrations. Il suffit d’ajouter des pixels pour augmenter le niveau de détails (couleur, ombre, ou texture) à l’aide d’outils tels que le pinceau ou le tampon.

L’inconvénient des pixels, en revanche, c’est que leur taille et leur emplacement sont fixes. Si vous dessinez un personnage et que vous voulez changer son nez, vous devrez effacer ces pixels et en ajouter de nouveaux, comme dans la vie réelle.

Design de couverture illustré pour un livre de science-fiction
Photoshop permet aux designers de créer des œuvres très détaillées. Illustration réalisée par Piere d’Arterie

De même, la seule façon d’augmenter la taille d’une image matricielle est d’y ajouter des pixels. Mais comme vous pouvez l’imaginer, il est pratiquement impossible d’ajouter le bon nombre et la bonne couleur de pixels aux bons endroits sur une image très détaillée.

L’ordinateur étant une machine, il “voit” un rassemblement de pixels et non une photographie. L’ordinateur ne peut que deviner la couleur et l’emplacement des nouveaux pixels lorsque la taille d’une image est modifiée, et le résultat du redimensionnement est inévitablement une perte de qualité. C’est pourquoi les images deviennent floues lorsqu’on les agrandit trop: les pixels ne se mélangent pas correctement, et on parle de « pixellisation » de l’image.

En outre, pour modifier les couleurs d’une image, il faut changer les couleurs des pixels correspondants (potentiellement des centaines) et il est difficile d’isoler ceux que l’on veut changer de ceux que l’on ne veut pas changer lorsqu’ils sont tous fondus dans la même image. Photoshop, bien sûr, est réputé pour ses outils permettant d’isoler et de modifier les pixels, comme le masquage, mais ces outils nécessitent tout de même que vous sépariez vous-même ces pixels.

Dans l’ensemble, Photoshop permet de faire bien plus que de la simple retouche de photos. Mais si votre image est trop simple, vous vous rendrez la vie plus difficile qu’autre chose. En fin de compte, Photoshop est idéal pour peaufiner des supports photographiques dont la taille doit rester à à peu près la même du début à la fin du processus.

Photoshop est-il un logiciel adapté pour créer des logos ?

La réponse est non. Photoshop ne peut pas être utilisé pour les logos. Passons en revue ce dont nous avons parlé jusque-là : les logos doivent généralement être simples et polyvalents, et Photoshop est un logiciel utile pour créer des œuvres d’art complexes à partir d’un nombre défini de pixels. Les deux concepts sont incompatibles l’un avec l’autre à un niveau fondamental. Vous pourriez créer ce qui ressemble à un logo dans Photoshop, mais il ne s’agirait en fait que d’une peinture (en pixels) d’un logo. Vous pourriez également manger un steak avec une cuillère si vous essayiez vraiment, mais pourquoi se priver des bons outils ?

À quoi Photoshop peut-il servir dans la création de logos ?

Design de logo pour une brasserie
Photoshop peut être utile pour ajouter de la texture à un logo déjà créé. Design de logo réalisé par Higher Graphics

Cela dit, Photoshop peut être utile à certaines étapes du processus de création d’un logo, notamment pour l’esquisse et le brainstorming. Si vous disposez d’une tablette graphique et d’un stylet, Photoshop peut être une excellente alternative au crayon et au papier, car vous pouvez déplacer vos esquisses et revenir en arrière avec Ctrl + Z, par exemple.

En outre, après avoir créé votre logo dans un programme vectoriel, vous pouvez transférer le fichier dans Photoshop pour y apporter quelques touches finales. Comme nous l’avons mentionné, Photoshop est idéal pour travailler les détails, ce qui en fait le meilleur programme pour les effets spéciaux réalistes, comme la lumière et la texture.

Photoshop est également idéal pour créer une présentation de différentes versions d’un même logo, que ce soit pour un client ou pour votre propre portfolio, comme des maquettes de produits.

Design de logo et différentes maquettes dans des tons de noir et or
Photoshop peut être utile pour réaliser les petites touches finales une fois votre logo terminé, par exemple pour créer une présentation. Design réalisé par RedLogo

Cela dit, ces deux scénarios se produisent avant et après la création du logo. Quel logiciel vous donnera un fichier de logo que vous pourrez réellement utiliser ?

Quel programme choisir pour créer un logo ?

Parce que la conception d’un logo doit être polyvalente et relativement simple, les programmes vectoriels sont devenus le logiciel standard pour la conception de logos. Alors que les programmes matriciels utilisent de nombreux pixels mélangés pour créer des images, les programmes vectoriels créent des formes faites tout simplement de lignes et de points.

Ces programmes permettent de modifier facilement les designs puisqu’il suffit d’ajuster la position des points ou la courbure des lignes. Ainsi, les images vectorielles sont également redimensionnables à l’infini, sans perte de qualité. Et comme vous travaillez avec des formes entières et non des pixels, il suffit de sélectionner une forme et de choisir une couleur dans le sélecteur de couleurs du programme pour la modifier.

Design de logo pour Digital Jungle
Les logos doivent toujours être créés en vecteurs. Cela donne des images moins détaillées qu’une peinture, mais plus simples et plus polyvalentes. Design de logo réalisé par Spoon Lancer

Parce qu’il y a moins d’éléments graphiques à prendre en compte, les images qui en résultent sont forcément beaucoup plus simples. Il peut s’agir d’un inconvénient si vous cherchez à être réaliste dans votre travail artistique, mais pour créer un logo, c’est la solution idéale.

Il existe de nombreux logiciels vectoriels sur le marché, mais les plus populaires pour la conception de logos sont Adobe Illustrator, Affinity Designer, et le programme gratuit et open source Inkscape.

Consultez notre guide complet sur les logiciels de création de logo >>

Évitez de créer un logo avec Photoshop, vous nous remercierez

Adobe Photoshop donne souvent l’impression de pouvoir tout faire, mais il est loin d’être idéal pour la création de logo. Il s’agissait à l’origine d’un logiciel de retouche photo, ce qui a conduit à des disciplines adjacentes basées sur l’image, comme la vidéo et la peinture numérique. La conception de logos est une chose totalement différente.

Un logo est le symbole d’une marque. Il a donc de lourdes responsabilités. Et c’est pourquoi créer un logo peut être un processus complexe : il faut notamment réfléchir aux couleurs, à la forme et aux émotions qu’il va susciter. Ce serait très dommage de tout gâcher à cause de détails techniques tels qu’un mauvais logiciel ou des fichiers d’image incorrects. Le meilleur logiciel ne garantit pas le meilleur résultat, mais le mauvais logiciel vous garantit à coup sûr d’avoir des problèmes de design à un moment où à un autre ! C’est pourquoi, pour obtenir un vrai logo fonctionnel, il faut à la fois le bon type de fichier et le bon graphiste.

Vous voulez créer le logo parfait pour votre enterprise ?
Travaillez avec un de nos talentueux designers pour le réaliser.